Considération des effets des changements climatiques

Une grande partie des effets des changements climatiques sont liés à l’eau puisqu’ils se manifestent à travers l’élévation du niveau de la mer et des changements dans les régimes de précipitation ou d’humidité ambiante. Ceux-ci peuvent causer une augmentation de la fréquence ou de l’intensité d’aléas liés à un surplus, un déficit ou des modifications dans l’écoulement de l’eau. Ces aléas incluent, entre autres, l’érosion hydrique ou côtière, les inondations et les feux de forêts, pouvant affecter les ressources naturelles, les infrastructures, les activités et les vies humaines. Par ailleurs, la planification, le suivi et l'évaluation peuvent aider les organisations de toutes sortes à développer leur capacité à mieux faire face aux changements climatiques.

Concert-Eau participe actuellement à la Rés-Alliance, une communauté de pratique en adaptation aux changements climatiques coordonnée par le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ).

 À travers l’alliance de recherche Universités-Communautés sur les défis des communautés côtières face aux changements climatiques dans l’estuaire et le golfe du Saint Laurent (ARUC-DCC), en collaboration avec la Municipalité de Rivière-au-Tonnerre, des approches simples ont été développées pour discuter des facteurs de vulnérabilité et des options d’adaptation avec les acteurs locaux tout en considérant les aléas climatiques comme des obstacles dans l’atteinte d’objectifs de développement.

Tout d’abord, une réflexion a été faite sur la pertinence d’utiliser une vision du futur dans l’adaptation aux changements climatiques. Cette approche pourrait permettre accroître la motivation des acteurs en plaçant l’évitement de situations non désirées dans le contexte de la réalisation de leurs aspirations. Cette réflexion a été présentée dans un article scientifique publié en 2015 dans la revue Climate and Development. Pour l’élaboration du Plan d’action pour l’adaptation de la municipalité de Rivière-au-Tonnerre, cette approche a été mise en pratique en modifiant légèrement l’outil Visions-Actions-Partenariats. La discussion de comment les aléas climatiques pouvaient constituer des obstacles à l’atteinte de la vision a été suivie d’une discussion de ce les acteurs pouvaient faire, et ce dont ils avaient besoin de la part d’autres acteurs, pour surmonter ces obstacles.

Par ailleurs, un cadre conceptuel a été développé pour discuter localement des facteurs de vulnérabilité et des options d’adaptation. Il sépare en trois étapes principales la chaîne de causalité entre des aléas liés au climat et la perturbation d’activités humaines, définissant comme étapes intermédiaires la formation d’aléas secondaires dans le milieu naturel et les dommages biophysiques. Ensuite, pour chacune des étapes, on liste d’une part les facteurs favorisant les conséquences négatives et d’autre part les facteurs et pratiques permettant de les prévenir. Les améliorations pouvant être faites dans ces facteurs et pratiques constituent des opportunités pour l’adaptation.

Références et documents produits dans le domaine

Beaulieu, N., Diouf, A., Jobbins, G. 2016. Strengthening evaluation capacity in organisations to improve adaptation outcomes. CARIAA Working Paper no. 5. International Development Research Centre, Ottawa, Canada and UK Aid, London, United Kingdom

Beaulieu,N., Santos Silva, J., et Plante, S. (2015). Using a vision of a desired future in climate change adaptation planning: lessons learned in the municipality of Rivière-au-Tonnerre (Québec). Climate and Development.

Beaulieu, N., Santos Silva, J., Plante, S. (2015). Un cadre conceptuel pour explorer localement des facteurs de vulnérabilité et les options d’adaptation aux changements climatiques. VertigO, La revue électronique en sciences de l’environnement. 

Beaulieu, N., Santos Silva, J., Plante, S. (2014). L’utilisation d’une vision d’avenir pour la planification de l’adaptation aux changements climatiques : leçons apprises dans la municipalité de Rivière-au-Tonnerre. Présentation faite au colloque 611 de l'ACFAS Adaptation aux changements climatiques et à l’augmentation du niveau de la mer en zones côtières. Montréal, mai 2014. 

 
Municipalité de Rivière-au-Tonnerre, (2014). Plan d’action pour l’adaptation de la municipalité de Rivière-au-Tonnerre. http://www.defisdescommunautescotieres.org/public/documents/rapports/index/plan_adaptation_rat_v2__21_nov_2014.pdf